Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Un pompier face aux flammes. Photo de Sébastien Hreblay - www.shrfi.com

Par Sébastien Hreblay

 

En 2017, sept incendies ont parcouru plus de 1 000 hectares de forêt sur les 3 000 enregistrés en France, lesquels ont détruit 24 500 hectares.  Pour lutter contre les feux de forêt, la mobilisation journalière a représenté 28 000 hommes-jours (contre 5 500 en moyenne lors des 10 derniers étés). Au niveau des 12 Canadair CL415, 9 Tracker, et deux Dash 8 Q 400, l’activité opérationnelle est de plus de 5 000 heures de vol en attaque de feu ou en guet aérien armé et près de 12 000 largages réalisés. L’année 2017 a donc de nouveau été marquée par un nombre important d’incendies, 3 000 feux, lesquels ont provoqué un bilan définitif de végétation parcourue  par les flammes de 24 500 ha. Un chiffre en hausse par rapport à 2016 mais très loin des 73 000 ha dévastés en 2003 en France, ou des surfaces détruites au niveau européen. Ce bilan s’explique par plusieurs facteurs : un nombre plus important de départs de feux liés à des fortes chaleurs et à la sécheresse ; un nombre accru de journées avec de forts vents qui favorisent la propagation et rendent encore plus difficile l’intervention des moyens aériens et terrestres ; et une végétation en forte carence hydrique ayant accru l’intensité des sinistres et cela dès la mise à feu. Au total, six incendies ont parcouru plus de 1 000 ha en Haute-Corse (le 24 juillet, à Olmeta di Tuda avec 2 260 ha, à Nonza, le 11 août, avec 1 617 ha, et le 20 octobre à Ville-di-Parisio avec 1 316 ha), dans le Var (à Artigues avec 1 780 ha brûlés le 24 juillet et à La Londe-les-Maures avec 1 423 ha calcinés le 25 juillet), et dans le Vaucluse (à La Bastidone avec 1 140 ha partis en fumée, le 24 juillet). Vingt-deux autres incendies ont parcouru plus de 100 ha dans les départements des Alpes-de-Haute-Provence (2), des Alpes-Maritimes (1), de l’Aude (1), des Bouches-du-Rhône (4), de la Corse-du-Sud (5), de la Haute-Corse (3), de l’Hérault (3), des Pyrénées-Orientales (1), et du Var (2). Sur le reste de la métropole, l’activité feux de forêt a été beaucoup moins soutenue puisque la sécheresse n’était pas durablement installée. Ainsi, dans le quart sud-ouest, si en début d’année 3 400 ha ont été touchés (dont le feu de Cissac-Médoc en Gironde qui a parcouru 1 075 ha, le 20 avril), la naissance de feu de forêt a été quasi inexistante au vu d’une pluviométrie inhabituelle tout au long des mois de juillet et d’août.

 

Le dossier complet de Sébastien Hreblay sur le bilan 2017 des feux de forêt en France et l’aggravation du risque ces prochains années est à retrouver dans le Soldats du feu magazine en kiosque la première semaine de juillet 2018.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :